sidenavabouttaddparticipating_schoolsstoriesphoto_gallerycyaidkeys

Adhésion à TADD

Il y a deux façons d’adhérer au groupe TADD. S’il existe déjà une section locale de TADD à votre école, n’hésitez pas à communiquer avec un membre du groupe ou avec le conseiller pédagogique pour obtenir de l’information. TADD est ouvert à tous les étudiants de votre école et il est toujours à la recherche de nouveaux membres.

 

S’il n’y a pas de groupe TADD à votre école, vous voudrez peut-être en créer un. Pour ce faire, il suffit de suivre les étapes énoncées ci-après :

  1. Réunissez-vous avec des étudiants que la chose intéresse et discutez de TADD et de la possibilité de mettre un tel groupe sur pied dans votre école. Amenez certains étudiants à s’engager à lancer un tel groupe.

  2. Informez le directeur ou la directrice de votre école de vos intentions. Vérifiez si quelqu’un parmi les administrateurs de l’école ou le personnel enseignant est intéressé à devenir votre conseiller pédagogique.

  3. Communiquez avec la directrice exécutive de TADD, Tania LeBlanc, par téléphone, au numéro (506) 851-9884, ou par courriel, à l’adresse contact@taddnb.ca.

  4. Répartissez les rôles au sein de votre groupe — président, vice-président, secrétaire, trésorier, agent des relations publiques. Vous trouverez peut-être que d’autres postes faciliteront le fonctionnement de votre groupe, suivant le nombre de vos membres. Rappelez-vous que ces personnes constituent votre bureau de direction et qu’il leur incombe de planifier les réunions et les activités du groupe. Il faut qu’elles soient bien organisées pour que le groupe fonctionne efficacement. Il est aussi conseillé que le bureau de direction se réunisse avant les réunions du groupe afin de planifier l’ordre du jour et d’autres détails. Ainsi, vos réunions seront brèves et pertinentes.

  5. Organisez une journée TADD pour lancer votre nouveau groupe. Réunissez toute l’école, qui écoutera des conférenciers invités, des présentations audiovisuelles, etc. Invitez également les médias et les parents. Veillez à ce qu’il y ait sur place suffisamment de documentation sur TADD et ses objectifs et faites circuler une feuille d’inscription. N’oubliez pas, TADD s’adresse à tous les étudiants de votre école et il recherche activement de nouveaux membres.

    Les gens aiment bien qu’on les sollicite. La meilleure publicité se fait de bouche à oreille. Parlez-en!!

  6. La première réunion devrait être informelle. Elle doit aussi servir d’activité brise-glace et de séance de remue-méninges. Faites en sorte que les gens portent un insigne d’identité et donnez-leur le temps de se rencontrer. Remerciez les gens de s’être déplacés et expliquez-leur que l’objectif du groupe est de sensibiliser encore davantage les étudiants aux dangers de la conduite en état d’ébriété.

  7. Organisez des rencontres TADD pour mener les affaires et les activités du groupe. Demandez l’opinion des membres du groupe. Certains membres peuvent connaître des personnes susceptibles d’aider le groupe, par exemple des médecins, des avocats, des agents de police ou des techniciens ambulanciers. Ces personnes font d’excellents conférenciers. Utilisez toutes les ressources à votre disposition pour faire avancer la cause.

 

À l’instar du conseil étudiant, le groupe TADD sera composé de diverses personnes ayant des besoins particuliers. Ce ne sont pas tous les gens qui tiennent à faire partie du bureau de direction et tous ne souhaitent pas nécessairement participer à toutes les activités. Il y aura probablement des membres qui préféreront simplement assister aux réunions sans jamais rien dire ou presque. Ne vous inquiétez pas à ce sujet, ni du faible nombre d’adolescents qui assistent aux réunions. L’important, c’est d’offrir à tous de participer. Certaines personnes aiment qu’on leur confie des tâches. Quand vous planifiez une activité, ayez soin de répartir les responsabilités. Le président ou le bureau de direction ne peut pas tout faire seul. Faites participer tous les membres du groupe, dans la mesure du possible, et cherchez à obtenir leur rétroaction et leur avis.

 

S’il manque des personnes pour vous aider, n’hésitez pas à demander à des non-membres de mettre la main à la pâte. Certaines personnes adhéreront au groupe après la tenue de l’activité. Sinon, ils auront au moins entendu le message de TADD. Ce message s’imprimera peut-être dans leur esprit, et ils le transmettront à leurs amis. La tâche d’éradiquer le problème de la conduite en état d’ébriété ne revient pas seulement à la police ou au groupe TADD — c’est l’affaire de tout le monde.